Je suis Bourges ! Certains me connaissent sous le nom de capitale du Berry. Il y a bien longtemps que j’y ai posé mes valises. À l’époque, il n’y avait que de la terre. Au fil du temps, j’ai grandi et évolué pour que tout le monde puisse arpenter mes rues sur les pavés. Et aujourd’hui, je suis face à ma plus grande évolution : une application. Tu te rends compte ? On m’a installé, confortablement je te l’avoue, dans l’univers du digital. De plus, on m’a divisé en trois parties bien distinctes.

Allez suis-moi, je vais te montrer ! Il te suffit de sortir ton téléphone. Toi et moi savons qu’il a chargé toute la nuit et que ta batterie a hâte de se dégourdir les jambes.

3 circuits 100% autonomes

Dans le tout premier circuit, tu vas faire la rencontre de mon très vieil ami Jacques Coeur. Il m’a rendu visite à la fin du Moyen-Âge et il est devenu l’une de mes figures emblématiques. Mais prends garde, il est très bavard et tu peux vite te retrouver à rester des heures à observer la magnifique architecture du Palais Jacques Coeur. Il en est très fier, à juste titre.

Mais le parcours ne s’arrête pas là ! Après ce petit interlude historique, remontons encore le temps pour se plonger en plein cœur de mon Histoire avec un grand et brillant H. Car oui, il y a bien longtemps que l’on m’a construit, pierre par pierre. Je sais que je ne fais pas mon âge ! Arrête de me flatter, je vais rougir. Tu vas pouvoir découvrir les murs construits pour me protéger ! Ma Cathédrale gothique Saint-Étienne ! La reconstruction de ma partie médiévale après un incendie ravageur ! Mes hôtels particuliers ! Et plus récemment, ma partie militaire ! Cette visite vous plongera dans mon Histoire si particulière. Certes, elle est rythmée par des événements dramatiques, mais c’est ce qui contribue à mon passé et qui fait qu’aujourd’hui je déborde d’histoires que j’ai hâte de te compter.   

Rendr

Je t’emmène maintenant dans mon endroit favori. Celle qui fait briller mon nom par delà le département. Ma belle cathédrale. Et je la dois à mon cher Henry de Sully. Il emmène avec lui le style gothique, reconnaissable avec ses hautes tours lumineuses qui ornent ma cathédrale. Ce que j’aime, c’est que ce bâtiment est un éclat d’Histoire à l’état pur. Elle, qui dans son mutisme, regorge de secrets. Elle emporte ceux de Sully lorsque celui-ci meurt peu de temps après le début des travaux. Elle n’est pas laissée à l’abandon pour autant lorsque l’archevêque Guillaume du Donjon décide de poursuivre son œuvre. Mais elle ne sera pas achevée non plus par ses mains. Après sa mort, l’argent vient à manquer et il n’est plus dans l’actualité de poursuivre la construction de ma cathédrale. La situation évolue rapidement lors de la canonisation de l’archevêque, qui par sa mort attire les offrandes des pèlerins et d’un même temps permet la finalisation du chantier.

Mais ma cathédrale a un caractère bien trempé et elle nous a donné beaucoup de fil à retordre à travers les siècles, particulièrement le 31 décembre 1506, à la veille d’une nouvelle année alors que la tour s’effondre. Il est donc temps pour moi de vous confier le troisième architecte qui a contribué à sa reconstruction : Guillaume Pelvoysin. Alliant pierres plus anciennes et apparence plus moderne, ma cathédrale montre alors un nouveau visage en s’affichant avec la nouvelle Tour de Beurre.

Dorénavant, j’ai bon espoir qu’en admirant la façade tu puisses lire l’Histoire sur chaque bloc de pierre. En t’asseyant sur l’une des 396 marches, en remontant le temps l’espace d’une seconde et se plonger dans un passé aussi passionnant que le sera son avenir.

Rendr

Continuons à remonter le temps toi et moi ! Mais cette fois-ci, nous nous rendons un peu plus loin, à Mehun-sur-Yèvre. Ce lieu est chargé de souvenirs et de constructions. Aussi riche en Histoire que peut l’être ma cathédrale, il n’en est pas plus réputé pour autant. C’est une affaire de famille où se succèdent de nouveaux habitants qui font chacun à leur manière évoluer la cité. Cela devient aussi un engagement royal quand le dernier seigneur, accusé de trahison, se voit confisquer sa demeure. Le château entre alors dans le domaine royal, ce qui n’est pas peu dire. Cet évènement introduira la venue du célèbre frère du roi, Charles VII qui changera la fonction principale de ce foyer, devenant ainsi une demeure de plaisance. Et ce n’est pas pour me vanter, mais sachez que j’ai rencontré Jeanne D’Arc à cette époque puisqu’elle a été anoblie juste ici. Une femme très charmante, quoi que légèrement paranoïaque.

Au fil des années, le temps a fait son œuvre et malgré la visite momentanée du roi Louis XI, les murs de pierres sont tombés dans les méandres de la ville. Mais un site historique aussi puissant ne peut pas rester dans l’oubli très longtemps. Il devient un lieu stratégique pour l’acheminement de matière première utile à la conception de la porcelaine. Elle s’impose dorénavant à la contemplation de ses visiteurs.

Il n’y a maintenant plus qu’une mission que je veux te confier. Pénètre dans ces lieux, devient acteur de leurs richesses, parcourt l’Histoire et fait vivre le patrimoine. Car s’il y a bien une chose dont je suis sûre c’est que j’étais là au tout début et je serai là demain encore.  

Informations pratiques

L'Office de Tourisme Bourges Berry Tourisme innove avec le déploiement d'une application pour visiter Bourges et Mehun-sur-Yèvre de façon autonome et connectée. Les circuits présentés dans l'application sont construits par le biais de présentations audibles, de vidéos, de reconstitutions d'images historiques, de textes et de jeux ludiques. 

L'application Legendr, à elle seule, est gratuite et téléchargeable sur le store Android et Apple IOS. Pour avoir accès au contenu des circuits de Bourges, il suffit de se rendre à l'Office de Tourisme de Bourges ou de Mehun-sur-Yèvre et de régler la somme de 6 euros. Une fois le règlement effectué, un code sera délivré pour permettre l'accès aux 3 différents circuits. Le tarif du contenu pour la ville de Bourges est unique et comprend les 3 parcours ( Bourges patrimoine, cathédrale et centre de Mehun-sur-Yèvre)

https://www.legendr.app/