Du 25 mai au 2 juin 2019

Bourges

Du 25 mai au 2 juin, Bourges passe au vert dans le cadre du 5e Printemps de l’Écologie. Parmi les animations et expositions proposées, un artiste berrichon vient exposer des photos avec pour personnages centraux… des moutons ! Nous avons rencontré Lecourieux-Bory pour quelques explications.

Une société de moutons

Si vous comptez les moutons au Foyer Saint François, rue Joyeuse, à partir du 24 mai, ce n’est pas pour vous endormir ! Le photographe Lecourieux-Bory présente sa série « Les Aventures de Monsieur Mouton » dans le cadre de la semaine du Printemps de l’Écologie. Ses photos mettent en scène des moutons « qui représentent le comportement grégaire de l’homme » d’après lui, dans des situations de la vie courante. « Ce sont les conséquences d’un comportement sur la consommation vis-à-vis des organismes commerciaux, des événements calendaires ou des effets de mode », décrit-il. « Mes expositions traitent d’un sujet de société […], je dois donc créer une histoire originale autour d’une idée courante ».

Pour se faire, il a un plan. « J’ai mon idée de base et je fais un scénario et une narration qui rassemble les photos entre elles », explique-t-il. Le fond avant la forme. L’objectif étant d’en discuter. « Mes expositions provoquent des échanges. […] Je veux voir l’interprétation du public », avoue Lecourieux-Bory. Un public avec qui il apprécie débattre, et qu’il vise large en essayant « de faire des sujets pour tous qui concernent beaucoup de gens » comme le monde de l’entreprise, les vacances ou… l’environnement dans ce cas. Avec second degré, pour bêler de rire !

Des photos montages qui dénoncent

Lecourieux-Bory est un photographe, oui mais pas seulement. La logistique pour mettre en scène les moutons comme il le souhaitait étant trop compliquée, il fallait faire du montage ! Par exemple, pour « L’abonné », il explique avoir été « gare d’Austerlitz pour avoir des métros vides ». Ensuite, il est allé « prendre des moutons dans les champs, avec un certain angle de vue et en travaillant sur les ombres pour qu’ils s’intègrent au fond ». Le noir et blanc ? « J’ai été éduqué comme ça », commente-t-il. L’ajout de quelques touches de couleurs vient améliorer l’esthétique, et est « parfois indispensable, comme sur « Greenwashing » », ajoute-t-il. Cette photo propose les effets mensongers de la publicité, et l’aveuglement qu’elle exerce sur les masses. En l’occurrence ici, sur les troupeaux.

Lecourieux-Bory peut-il alors être considéré comme le berger de ces troupeaux ? Si tel est le cas, son message serait le suivant : « l’homme doit faire des efforts, mais n’en fait pas ». Un thème cassant qui se retrouvera dans sa prochaine exposition, déjà prête : « À boire et à manger tout cru ». Celle-ci dénoncera « les méfaits de la mondialisation » par une métaphore avec les boissons. En outre, d’autres idées germent déjà dans son esprit, pendant qu’il s’attèle à l’organisation de ses différentes expositions, « quatre coup sur coup dont une au Sénat ».

Berrichon et fier de l’être

La capitale pour exposer, oui. Mais pour y vivre, sûrement pas ! Cet enfant de Saint-Amand Montrond n’a que très peu quitté sa région natale, et ne fut pas convaincu par la vie à Paris. « Je déteste ça, les grandes villes sont impersonnelles, ça ne me convenait pas », détaille-t-il. « J’aime la proximité et la convivialité de la province », précise Lecourieux-Bory. Si on lui demande quel endroit du Berry il préfère ? « Je dirais Sancerre, mais pas seulement pour ce que vous croyez ! », avoue-t-il.

Bourges retient également son attention quand il s’agit de parler de ce qu’il aime ici. « C’est une ville agréable et culturelle, on le voit avec le Printemps de Bourges, évidemment, mais aussi le Printemps de l’Écologie », énumère-t-il. « L’historique de Jacques Cœur, le vieux centre, les marais, les lieux atypiques comme le château d’eau pour les expositions… Je sais que si des amis viennent, ils ne s’ennuieront pas ! », s’exclame-t-il.

Les autres expositions

En tout cas, impossible de s’ennuyer lors de cette semaine du Printemps de l’Écologie ! En parallèle des aventures de Monsieur Mouton, d’autres expositions permanentes prendront place dans différents endroits à Bourges ou dans les villes alentours. À Bourges même, les vitrines du centre-ville arboreront des photos de « La pollution des plastiques en Inde et ses remèdes ». D’autres photos, lauréates du concours 2018 sur les Espaces Naturels Sensibles du Cher, rempliront l’environnement de l’Hôtel de Ville. Les « Océans plastifiés » seront quant à eux dénoncés au réseau Canopé, 10 rue Louis Mallet.

À quelques minutes de Bourges, trois villes accueillent elles aussi le Printemps de l’Écologie. La Mairie de La Chapelle Saint Ursin servira de chrysalide à l’exposition « Pour protéger l’environnement, les communes de l’agglomération agissent ». Quant aux bibliothèques de Marmagne et de Morthomiers, elles hébergent respectivement les expositions « Fil d’eau » et « L’eau source de vie ». Bourges, source de nature !

Informations pratiques

Exposition « Les Aventures de Monsieur Mouton », du 24 mai au 16 juin, du mardi au dimanche de 14H à 19H - Foyer Saint François, 13, rue Joyeuse, 18000 BOURGES

Informations sur l’artiste sur www.lecourieux-bory-photography.com

Le programme complet des animations et expositions de la semaine du Printemps de l’Écologie sur www.agglo-bourgesplus.fr