marais bourges balade

Voici une petite balade pour découvrir le poumon vert de Bourges, les Marais !

plan marais de bourges

Plus d’info : http://www.ville-bourges.fr/__medias__/files/pdfs/plan-marais.pdf

1. Porte Boulevard Chanzy

L’accès se fait par le « marais du bas » qui dispose de plusieurs chemins et rues accessibles à pied. Un vaste réseau hydrologique structure ces marais. Il s’organise autour de la rivière Yèvre et des cours d’eau de la Voiselle, l’Yèvrette, le Faux Pallouet, ainsi que par une multitude de canaux appelés « coulants ».

2. Passerelle Nérault

En passant la passerelle qui enjambe la voiselle on s’éloigne des marais « habités » pour une ambiance plus bucolique et naturelle.

3. Chemin de Voiselle

Longeant la rivière Voiselle, ce chemin évoque le rôle des marais dans la ville… A l’époque gauloise, la ville était un promontoire entouré de marécages formés par les vallées de l’Yèvre et de l’Auron. Jules César mentionne cet espace insalubre où les légions romaines s’enlisent en faisant le siège de la cité gauloise d’Avarich. Au Moyen Age, une partie de ces marécages appartient à la ville de Bourges, les habitants peuvent y faire paître gratuitement leurs bêtes. Mais pour financer les campagnes militaires de la guerre de Trente ans, le roi exige un impôt extraordinaire. Le maire et les échevins décident alors de vendre les parties communes aux religieux pour pouvoir payer cet impôt.

4. Place des Frênes

La place où tous les chemins convergent… c’est le cœur du marais ! On y ressent la vie des maraichers. En effet, depuis l’acquisition par les Jésuites au Moyen-âge, les terres sont louées à des maraîchers qui vont s’appliquer à drainer, assécher et mettre en culture ces marécages insalubres. Ces professionnels ont façonné le paysage de parcelles entourées de fossés et de canaux que nous connaissons aujourd’hui.

5. Digue de l’Yèvre

Cette digue sépare les marais du haut et du bas. La majeure partie des parcelles du « marais du haut » ne peut être atteinte qu’à l’aide de barques à fond plat, nommées « plates ». C’est ici qu’on peut observer les oiseaux, les insectes et la flore qui peuplent les marais.

6. Déversoir des 4 Pelles

Le barrage des Quatre Pelles (à l’extrémité nord-ouest des marais) permet la régulation du niveau d’eau de l’Yèvre et des coulants du marais du haut qui lui sont raccordés.

7. Quai des maraîchers

Ce quai bordé de maisons de maraichers témoigne de l’activité professionnelle intense de la culture de légumes et des fruits pendant 3 siècles. Les cultures des marais alimentaient toute la ville. Ces habitations datant du 19ème siècle, nous indiquent l’âge d’or des marais qui perdure jusqu’au début du 20ème siècle.

8. Retour Avenue Marx Dormoy et Boulevard Chanzy

Pour rejoindre le centre ville ou le point de départ du circuit, emprunte l’avenue Marx Dormoy où l’on peut observer les fameux « Cour », impasses jalonnant la rue et donnant accès aux maisons des maraichers. De nombreuses maisons en pans de bois y sont encore visibles. Prendre à gauche le boulevard Chanzy, longeant la Voiselle et son moulin.